Je me suis mise à la zététique et j’adore ça !

Aucun commentaire

Mais en fait, c’est quoi la zététique?

La zététique ou l’art du doute existe depuis aussi longtemps que le sophisme lui-même.
Mais que veut dire sophisme ? C’est de manière générale l’utilisation d’un argument fallacieux dans un débat pour avoir raison ou pour essayer de détourner le sujet. Il existe d’ailleurs plusieurs types de sophismes utilisés selon la situation. Les hommes politiques en sont d’ailleurs très friands.

En quoi la zététique est-elle liée au sophisme ? Et bien parce qu’avant tout, elle représente la recherche de la vérité par la science en toute neutralité, en opposition au sophisme qui ne présente en général que des arguments subjectifs et orientés. Les sophistes (grands tribuns) de la Grèce antique étaient souvent en contradiction avec les philosophes de l’époque qui incarnaient « l’esprit critique » ou le « scepticisme », comme Aristote (oui il n’a pas dit que des conneries celui-là, même si la communauté scientifique aime se moquer de lui), Platon ou Socrate.

La zet’ nous/vous donne des armes pour répondre à certains arguments de type irréfutables et comme c’est la tendance actuelle avec les antivax, les platistes et autres conspirationnistes (certains sont parfois les 3 en même temps), cette « philosophie » commence à avoir le vent en poupe.

J’ai découvert la zététique par hasard et j’ai trouvé cela révolutionnaire mais trop peu connu ! C’est pourtant la culture de l’esprit critique, dans une société où la pensée est complètement aseptisée ou malmenée par « les faits alternatifs ». Il y a enfin une solution à cela grâce à des méthodes strictes mais fun et surtout efficaces !

Bien sûr, il faut savoir mettre ses propres croyances de côté (pas facile pour une passionnée comme moi).
Ensuite, il suffit d’aimer le travail de recherche, qui selon la complexité du sujet traité peut parfois s’avérer très long comme très rapide.

« Rapproche-toi de ton ami mais encore plus de ton ennemi »: l’ennemi ici, c’est le sophisme. Présent dans notre vie de tous les les jours depuis notre naissance, nous n’y faisons pas attention… et pourtant, mêmes les publicitaires l’utilisent, c’est même ce qui rend le produit plus alléchant. Il est donc impératif de savoir les identifier afin de mieux les contrer.

Ainsi, lorsque nous observons ou sommes acteurs d’un débat, nous sommes amenés à bien analyser les interventions adverses et surtout déceler les différents sophismes, ce qui n’est pas une tâche aisée puisqu’il en existe pléthore !

Cependant, ce sont souvent les mêmes qui reviennent, dont voici quelques exemples :

  • La pente glissante : l’interlocuteur laisse croire qu’il accepte l’idée avancée et annonce de manière exagérée des conséquences terribles ou complètement risibles. Exemple: « si on laisse le droit à l’IVG tel qu’il est aujourd’hui, nos enfants l’utiliseront comme moyen contraceptif et deviendront stérile à force de recourir à celui-ci ! L’être humain vivra alors ses dernières heures sur terre !!! »
  • L’argument de l’homme de paille : beaucoup utilisé chez les politiciens, cette technique consiste à fausser volontairement et exagérément la position de l’interlocuteur afin de pouvoir réfuter facilement cette dernière. En gros on caricature l’idée de la personne que l’on a en face pour la décrédibiliser. Exemple : « vous souhaitez réduire le budget de l’armée, vous ne voulez donc pas défendre votre pays ! »
  • L’argument d’autorité : c’est une sorte de syndrome de la blouse blanche, si le médecin a dit ça c’est que c’est vrai (alors qu’on ne parle pas de médecine par exemple). L’argument d’autorité, c’est aussi faire référence à un personnage illustre en prétendant que son opinion ne peut être que supérieure à la nôtre.
Exemple d’argument d’autorité ici sur une publicité pour cigarettes : les docteurs fument des Camel donc ça ne peut qu’être bénéfique pour nous.

Il en existe encore bien d’autres… pour ceux que cela intéresse, le livre d’Arthur Schopenhauer, paru en 1831 et toujours disponible à la vente pour le prix dérisoire de 2€, est un florilège de tous les arguments sophistes que nous pouvons rencontrer au quotidien. En plus d’être drôle, ce livre vous permettra de ne plus vous faire berner par les arguments fallacieux de tonton Bernie au prochain repas de famille .

Comme je l’ai déjà dit dans mon édito, je me suis souvent sentie seule face aux fake news et aux différentes allégations injustifiées que j’ai pu rencontrer. Dans ma vie de tous les jours, je suis souvent la seule à oser contredire quelqu’un quand je vois que cette personne dit des absurdités. Sur internet, nous ne sommes pas nombreux à nous insurger vent-debout contre le ramassis de mensonges et autres croyances brinquebalantes (croyance de la terre plate, de l’homéopathie, etc).

En découvrant cette « philosophie », j’ai l’impression de contribuer à faire bouger les choses. Car même si la majorité silencieuse existe, elle est souvent oisive et trop préoccupée par ses problèmes personnels.

Pour moi l’universalité et l’altruisme devraient primer sur l’individualisme.

Lors d’un reportage dans une école américaine, j’ai vu une maîtresse montrer à ses élèves son globe terrestre afin de leur expliquer la formation de la planète Terre, les 2/3 des élèves de primaires ont dit à la maîtresse que ce n’était pas vrai car la terre est plate… Et souvent, ce qui commence aux États-Unis arrive peu après chez nous également (est-ce que cette constatation est un sophisme ou une réalité ?). C’est pour éviter cela que la zététique existe.

La zététique n’empêche personne d’avoir une opinion, bien au contraire. Cultiver son esprit critique pour argumenter de manière constructive et documentée devrait presque être enseignée à l’école.

Pour conclure, j’espère avoir éveillé en vous un peu de curiosité et si le cœur vous en dit, je vous invite à découvrir les chaînes YouTube d’excellents zététiciens :

Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à les mettre en commentaires !

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de

Le mot de l'auteur

  • Le mot de l’auteur

    Depuis quelques années, je rêve d’avoir mon blog pour coucher sur « papier » (enfin sur clavier et écran) tout mon ressenti sur l’actualité, l’histoire et mes différentes expériences… Je n’avais jamais vraiment pris le temps, mais aujourd’hui j’ai décidé de consacrer quelques heures par semaine à mes 2 amours : l’écriture et la politique. Enfin, politique oui, mais pas que… je souhaite aborder des sujets aussi variés que surprenants tout en parlant de l’actu politique.
    Mon écriture est simple, tout comme moi. N’imaginez pas des kilomètres de métaphores et autres langages soutenus… ici vous aurez des mots qui parlent à tout le monde.
    Mon but est avant tout de me faire plaisir, et j’espère pouvoir ouvrir le débat (voire l’esprit) avec mes lecteurs, même s’ils ne sont pas nombreux. Je préfère avoir 10 lecteurs avec un esprit pertinent et des arguments constructifs que 1 000 intervenants aux arguments infondés/irréfutables.
    Ce dernier point est aussi une des raisons pour lesquelles je me lance. Depuis plusieurs années, j’ai fait des « fake news » mon cheval de bataille, et parfois je me sens bien seule… j’espère moins l’être avec vous 😉

    Alors je vous attends tous et de tous bords politique ! Avançons ensemble 🙂

    PS : merci à Laure pour le nom du blog 😉

Politesse et respect de rigueur

  • Ce blog est un espace de libre échange entre auteur et lecteurs mais aussi entre lecteurs. Les espaces commentaire ne sont pas des défouloirs. Chaque commentaire sera soumis à modération. Si un commentaire ne respecte pas la charte de notre blog celui-ci ne sera tout simplement pas publié.

    Restez poli-éthiques !

Restez connectés !

  • Afin d’être au courant de la publication de nouveaux articles n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux.

       

Partenaires